La révolution de la craft beer

Qu’est-ce que la bière artisanale, ou ''craft beer'' ?Tout savoir sur la révolution de la Craft Beer

Chez Beerwulf vous pouvez découvrir une importante sélection de bières artisanales issues des meilleures micro-brasseries et brasseries d’ici et d’ailleurs. On les appelle aussi les craft beers, elles sont fabriquées à partir de recettes et de méthodes traditionnelles pour garantir aux amateurs et aux connaisseurs de bières, des produits de grande qualité. Mais comment la craft beer a révolutionné le monde de la bière ? Et d’où est issues cette révolution ?

La fin de la prohibition

Pour commencer, « the Craft Beer Revolution ‘’ vient des États-Unis. Le phénomène de la «craft beer » a vu le jour en 1978. Cette année-là, le président Jimmy Carter a promulgué une loi levant l’interdiction de brasser à domicile. Cette interdiction subsistait de la prohibition, une période où il était interdit par la loi aux États-Unis de produire ou de vendre de l’alcool (il était en revanche autorisé d’en boire, bizarrement). Cette période a duré près de treize ans, de 1920 à 1933.

Avant la prohibition, la fabrication de bière aux États-Unis et en Europe était surtout une activité locale. A l’époque l’Amérique était peuplée par des immigrés, et les gens qui consommaient de l’alcool montrait à peu près l’origine de la population qui constituait les États-Unis : la bière de blé (« weizenbier ») dans la zone allemande, l’Ale dans la zone anglaise et le vin dans la zone italienne…

La Pils, rien que de la Pils

Au début du XIXe siècle, on comptait plus de 4 000 brasseries actives, en 1900, il y en avait moins de 2 000 et vingt ans plus tard, à la fin de la prohibition, il en subsistait moins de 1300. Quelques dizaines seulement se remettent en activité après la fin de la prohibition... Et presque toutes les brasseries de l’époque ne produisent que de la Pils.

La Pils est une invention qui date de la fin de la Seconde Guerre mondiale, sa consommation est favorisée par une production à grande échelle, associée à une publicité de masse. Les brasseries s’absorbent entre elles et vers le milieu des années 60, il n’en subsiste que 63 ! Une seule, la brasserie Anchor Brewing Company, située à San Francisco, produit autre chose que de la Pils.

 

Avènement de la brasserie artisanale (craft brewerie)

L’importation de bières augmente lentement mais sûrement, et les bières belges deviennent alors accessibles aux États-Unis. Un peu avant les années 70 des centaines d’amateurs de bières se mettent alors à brasser, inspirés avant tout par les nouvelles recettes qu’ils ont découvert grâce aux bières importées. Certains en font leur profession, et c’est ainsi que quelques centaines de brasseries ouvrent leurs portes. Le consommateur adore et en profite, au tournant du nouveau millénaire, le mouvement s’est véritablement installé : aujourd’hui, deux nouvelles brasseries sont inaugurées par jour aux États-Unis et nous en comptons au total désormais plus de 5 000 ! Les amateurs de bière aux États-Unis parlent alors affectueusement de leur « craft beer ».

‘’En 2020, les bières issues de micro-brasseries artisanales ou craft beers représenteront 20% du marché’’ (source : Brewer Association)

La révolution Craft beer

La fameuse « craft beer revolution », autrement dit la « révolution des bières artisanales » est arrivée car le consommateur souhaitait d’autres saveurs que la simple Pils, (n’oublions pas que les Pils et Lager américaines sont encore plus douces et uniformes que les Pils que nous avons l’habitude de boire en Europe) ; c’est pourquoi des milliers de brasseurs se sont engouffrés dans la brèche : des Stouts, Porters, IPA, Ales et Saisons belges… Les brasseurs redonnent vie aux différents styles de bières et aux saveurs d’antan.

La définition de la Craft beer

II n’existe pas réellement de définition officielle de la « craft beer » ou du « craft brewer », et on ne précise même pas qu’une « craft beer est brassée par un craft brewer » ! La bière artisanale aux États-Unis désigne en général une bière 100 % malt, élaborée sans additifs et visant le marché des amateurs et connaisseurs en bière. L'Association des brasseurs aux États-Unis considère la craft breweries (ou brasserie artisanale) comme une petite entreprise traditionnelle et indépendante transformant moins d'un certain volume par an (les microbrasseries notamment).

Mais la craft beer n’a pas besoin de description officielle, il suffit d’en boire une gorgée...

En savoir plus ?

L'histoire de l'IPA
Tous les packs Beerwulf