Galette des rois

La galette des Rois selon BeerwulfPour une Épiphanie houblonnée

Dimanche 6 janvier, nous fêterons l’Épiphanie. Ce moment s’accompagne de la célèbre galette des rois. En effet, comme l'œuf de Pâques ou la bûche de Noël, la galette des rois est devenue "un vrai repère " en France et en Belgique.

Ce gâteau gourmand peut être très différent en fonction des régions, cependant la galette composée de pâte feuilletée et de frangipane semble s'être imposée dans l'imaginaire collectif. Il y a également la galette aux pommes ou encore la galette briochée aux fruits confits !

Chez Beerwulf ça a été difficile de choisir, mais nous sommes partis sur la version classique, plus précisément, sur une version classique revisitée : La galette frangipane à la bière blanche. 

Notre recette de galette des rois frangipane à la bière blanche :

Une bonne crème pâtissière et une crème d’amande à la bière, le tout recouvert de deux pâtes feuilletées… Un pur délice. Une recette qui vous prendra 15-20 min (sans compter 1h de repos pour la crème pâtissière)

Étape #1 La crème pâtissière : mélanger 60g de sucre et 2 œufs entiers. Ajouter la farine. Puis faire chauffer le lait et ajouter-le au mélange. Réchauffer le tout pendant 3 minutes après ébullition, en mélangeant sans arrêt. Mettre le tout au réfrigérateur pendant 1h.

Étape #2 La crème d’amande : Mélanger 4 jaunes d’œufs avec 80g de sucre. Ajouter la poudre d'amande, le beurre fondu, le sucre vanillé et l'extrait d'amande. Mélanger jusqu’à obtenir une pate homogène puis y ajouter la bière blanche (Blanche de Namur ou Blanche du mont blanc) et mélanger le tout.

Étape #3 La galette : Placer ensuite une pâte feuilletée au fond d’un plat à tarte. Piquer la pâte et ajouter le mélange. Laisser un peu d'espace vide sur les côtés afin de pouvoir coller la pâte supérieure. Mettre la fève. Ajouter par-dessus la deuxième pâte feuilletée. Bien coller les bords avec la première pâte. Faire des dessins avec la pointe du couteau (on vous laisse à votre imagination). Badigeonner enfin un jaune d’œuf sur le dessus de la galette. 

Le tour est joué !

NOTRE FICHE RECETTE DE LA GALETTE DES ROIS À LA BIÈRE BLANCHE

 

VOIR NOS BIÈRES BLANCHES 

 

Quelle bière déguster avec une galette des rois ?

En plus de faire partie de la recette, la bière est aussi la boisson idéale pour accompagner ce gâteau de saison. Zoom sur les différentes galettes des rois et les styles de bière qui vont avec.

- Pour une galette des rois aux pommes allez vers une bière équilibrée et rafraichissante telle que la Pils, comme la Up de chez Brand ; ou la Pilsner Urquell : la mère de toutes les Pils, fine et légère, elle met en avant des touches de céréales et houblonnées avant de s'achever dans une très belle amertume.

- Pour une galette de frangipane, rien de mieux qu’une blonde forte ou une bière ambrée comme la Goudale Ambrée, qui, avec ses légères notes fruitées et de caramel, s’associera à merveille avec le sucré de la crème frangipane de la galette des rois…

- Si vous optez pour une galette briochée au zeste d’orange, un gâteau typique du sud de la France, partez sur une IPA, cette bière légèrement amère fera ressortir les arômes de ce gâteau irrésistible aux fruits confits. Nous vous conseillons notamment la Oedipus Gaia IPA, une bière aux arômes gorgés de fruits tropicaux et d’agrumes. Ou encore la cristal IPA du Mont blanc, l’IPA made in France, une bière légèrement épicée et très rafraichissante. 

En savoir + sur l’histoire de la galette des rois

Pour vous coucher ''moins bête'', voici également l’histoire de ce gâteau. 

C’est autour du 14ème siècle qu’apparaissent les premières traces de gâteau du partage lors de l’Épiphanie. La tradition d’envoyer l’enfant le plus jeune sous la table, censé être le plus ‘’innocent’’, viendrait également à cette même époque (même si les avis divergent sur cette question)

La galette des rois prend des formes et des parfums variés selon les régions et les traditions locales. Mais le nom de cette galette est identique partout. Au 16ème siècle, le gâteau des rois a fait l’objet d’une guerre féroce entre les boulangers et les pâtissiers, chacun souhaitait le monopole de la vente de ce gâteau, flairant déjà là un marché juteux. Le roi François 1er accorda le droit aux pâtissiers. Les boulangers contournèrent leur interdiction de vendre des gâteaux des rois en les substituant par des galettes qu’ils offraient à leurs clients… 

À vos fourneaux et à vos décapsuleurs et bonne Épiphanie à tous !