L'histoire de ...La brasserie Westmalle

Les bières Westmalle sont brassées au sein des mur de l'abbaye trappiste de Westmalle en Belgique. L’abbaye s’appelle officiellement Abbaye Notre-Dame du Sacré-Cœur et a été fondée en 1794.

Du monastère à la brasserie 

Dans l'abbaye de Westmalle, des moines se consacrent à une vie de prière et de travail et c’est ainsi depuis des siècles. C’est en 1836 que l'abbé Martinus Dom entame la construction d'une petite brasserie. Le 10 décembre de cette même année, les moines servent pour la première fois au déjeuner leur propre bière trappiste ! En brassant de la bière, cela donnait non seulement « du travail », mais également une valeur spirituelle aux moines. Les moines ne devaient pas être fainéants et devaient contribuer à la croissance et à l'indépendance du monastère.

Expansion

Pendant des années, la production est réservée à la consommation des moines. À partir de 1856, les moines vendent occasionnellement la bière à l'entrée de l'abbaye. La bière rencontra un tel succès que la brasserie dû s'agrandir en 1865, et une nouvelle fois en 1897.

En 1921, les moines décidèrent de vendre leur bière par le biais de négociants. Les ventes s'envolèrent encore davantage. Au début des années 1930 sont inaugurés un atelier, une nouvelle salle de brassage et une nouvelle salle de fermentation. Certains bâtiments de la brasserie datent encore de cette époque. 

La brasserie Westmalle

Disponible chez Beerwulf Les bières de ce brasseur

Westmalle Dubbel

Bière Double | 7,0% | 33 cl

2,49 €

Westmalle Tripel

Bière Triple | 9,5% | 33 cl

2,79 €

Un seul mot d’ordre : Qualité

La qualité de la bière reste la chose la plus importante pour les moines. Les moines sont maintenant moins impliqués dans le processus de brassage. Mais le brassage se fait sous la surveillance d'un moine, au moins, dans le cas contraire ces bière ne pourrait pas porter le nom de bières trappistes.

De nos jours, la bière de l’abbaye possède une place importante, cela apporte beaucoup de complexité et peut perturber la simplicité de la vie dans l'abbaye. Par exemple, la brasserie ne peut pas être visitée car les méthodes de fabrication doivent rester secrètes. Mais une chose n’a pas changé : l’attention qui est portée à la qualité de la bière. En effet la brasserie sélectionne les matières premières les plus pures : sa propre eau, 100% d'orge maltée, des cônes de houblon authentiques, du sucre et des levures cultivées sur place. C'est ainsi que l'abbaye brasse une bière traditionnelle. Chaque investissement consenti vise une amélioration de la qualité. Tel est le fil rouge de la brasserie

Les revenus de la brasserie permettent aux moines de Westmalle de subvenir à leurs besoins. Une partie est consacrée à des technologies de brassage, à l'amélioration du bien-être des collaborateurs et au soutien d'autres communautés trappistes. Les moines soutiennent également des actions caritatives en Belgique et à l'étranger.

Simple, double et triple

Les noms suivants : bière simple, double et triple proviennent des moines trappistes. Selon la légende, Westmalle est la brasserie qui a introduit ces termes dans le monde de la bière. À l'époque où une grande partie de la population ne savait ni lire ni écrire, les moines trappistes décidaient de mettre des croix sur les fûts de bière pour indiquer la force des bières (le degré d’alcool). Depuis ces termes sont resté.

Vous pourrez en savoir plus en lisant notre article suivant La Triple selon Westmalle