À la découverte de l'histoire de la bière autrichienne

 
Peu d'autres boissons peuvent se targuer d'une histoire culturelle aussi importante que celle de la boisson préférée des Autrichiens. Les premières traces de brassage de la bière remontent à 9 000 ans avant Jésus-Christ. 
Apprenez-en plus sur l'histoire de la bière autrichienne et découvrez nos bières autrichiennes disponibles sur cette page !

Nos bières autrichiennes

Cliquez ici pour voir tous les fûts

Bière Weiss | 5,3% | 2 Litres

€ 10,49

Lager | 5,2% | 2 Litres

€ 9,99

Lager | 5,2% | 2 Litres

€ 9,99
-20%

Lager | 5,2% | 2 Litres

€ 9,99 € 7,99

Lager | 5,4% | 2 Litres

€ 9,99

Bière Weiss | 4,9% | 2 Litres

€ 10,49

Lager | 2,0% | 2 Litres

€ 9,99

Les moines brasseurs

 
En Autriche, on peut déjà faire remonter les premiers "services de bière" au début du Moyen-Âge, vers 800 après J.-C.. C'est précisément à cette époque que le brassage de la bière a commencé dans les monastères et que les premières brasseries monastiques ont vu le jour. Le brassage assidu des moines leur a permis d'acquérir de plus en plus de connaissances sur la bière et la qualité du breuvage s'est également améliorée. Pour les moines, la vente de bière n'apportait pas seulement de nombreux bénéfices économiques, elle présentait également un autre avantage de taille ...
 
En effet, ils avaient également le droit de boire le "pain liquide" pendant le carême et vivaient ainsi selon la devise : "Le liquide ne rompt pas le jeûne ! L'un des plus anciens documents relatifs à la production de bière en Autriche est la disposition du droit de cité d'Otto de Liechtenstein-Murau datant de 1298, qui fixe la qualité comme base du prix de la bière. Environ 60 ans plus tard (en 1363), les habitants de Freistadt ont obtenu le privilège de pouvoir brasser de la bière chez eux et de la servir. Peu de temps après, en 1384, la première brasserie viennoise est mentionnée dans les documents.

Le brassage - souvent une affaire de femmes

Outre les brasseries d'abbaye, la culture du brassage était exclusivement l'affaire de la noblesse et de la bourgeoisie. Si l'on pense maintenant que le brassage de la bière est une affaire exclusivement masculine, on se trompe, car on attribuait aux femmes un rôle essentiel dans le brassage. Outre la fabrication du pain, le brassage de la bière faisait également partie de leurs tâches ménagères ! Et c'est ainsi qu'une chaudière à bière faisait souvent partie de la dot lors du mariage. L'Autriche a franchi une autre étape importante en direction de la bière vers 1800, lorsque les anciens droits de brassage domestique et les petites brasseries artisanales ont été réunis. Ce changement, associé à la qualité de premier ordre et hautement reconnue au niveau international des matières premières locales que sont l'orge de brasserie, le houblon et l'eau, constitue aujourd'hui encore le fondement de l'industrie brassicole autrichienne.

L'Autriche, un pays où l'on brasse bien

Dans ce pays alpin à taille humaine d'à peine 9 millions d'habitants, le nombre de brasseries et de brasseries artisanales est très important. On compte en effet environ 226 brasseries et 130 brasseries artisanales. Les plus grands groupes de brasseries autrichiens sont la Brau Union Österreich (Puntigamer, Zipfer, Gösser et autres), la Stieglbrauerei, Egger Bier et la Ottakringer Brauerei. Les principaux types de bière brassés sont la Lager et la Märzenbier ainsi que la Vollbier.
 
Parmi les brasseries les plus populaires, on trouve : Gösser, Stiegl, Zipfer, Puntigamer, Ottakringer, Wieselburger, Murauer, Edelweiss et bien d'autres encore.