La Belgique : le pays de la bière

La Belgique : le pays de la bière Qu’y a-t-il d’exceptionnel dans la culture de la bière belge ?

Quel pays peut s’honorer de ses traditions brassicoles séculaires, de la pratique de tous les types de fermentation et d’une culture de la bière inscrite au patrimoine mondial, si ce n’est la Belgique ?

La tradition brassicole belge remonte au Moyen Âge ; à cette époque, chaque métier avait sa guilde et sa propre maison de corporation. En 1385, la guilde des Brasseurs Belges fut officiellement reconnue. Beaucoup de maisons, sur la Grand-Place de Bruxelles, portent le nom de ces guildes. Toutefois, seul le bel édifice de style baroque au n° 10 a conservé sa fonction de maison des corporations.

Patrimoine mondial de l’UNESCO

La dimension économique, culturelle, sociale et historique de la bière s’est développée en Belgique depuis le Moyen Âge. Ce n’est pas pour rien que la Belgique est appelée « le pays de la bière » :

  • Il y a plus de 250 brasseurs artisanaux et au moins 150 brasseries industrielles. L’ensemble de leur production totalise 2 000 bières originales mises sur le marché.
  • La bière belge est un produit d’exportation important. Environ 65 % de la production part à l’étranger, notamment en France, aux États-Unis, en Chine et aux Pays-Bas.
  • Savourer le moment de la dégustation de sa bière favorite est une caractéristique culturelle belge. On l’apprécie de préférence dans un verre assorti. En Belgique, servir la bière est un art en soi.
  • La Belgique propose différents cursus d’études professionnelles et universitaires dans le secteur brassicole : brasseur ou zythologue (connaisseur de la bière). Des formations au brassage et au tirage de la bière sont dispensées dans les deux parties du pays. Dans les restaurants, la tendance est au mariage entre les plats et la bière.
  • La découverte de nouvelles bières va de pair avec l’attention particulière apportée aux dégustations. Beaucoup de clubs de brasseurs locaux en organisent régulièrement. La Belgique possède aussi quelques musées de la bière qui valent absolument le détour.

C’est la raison pour laquelle l’UNESCO a ajouté la culture de la bière en Belgique à la liste représentative du patrimoine culturel de l’humanité. Cette reconnaissance internationale de la culture brassicole fait entrer la Belgique dans la danse, avec le tango argentin, le flamenco espagnol et la samba brésilienne.

Atout maître

Il n’y qu’en Belgique qu’on retrouve les quatre processus différents de fermentation existants :

  1. La fermentation haute, qui s’opère à température plus élevée (jusqu’à 25 °C). Les levures forment une pellicule à la surface du moût.
  2. La fermentation basse, qui se fait à température moins élevée (entre 5 et 12 °C). Les levures rejoignent le fond de la cuve.
  3. La fermentation spontanée ou sauvage, durant laquelle on laisse refroidir, pendant une nuit, le moût chauffé de lambic dans le grenier de la brasserie. Ensuite, il est livré à l’air libre de Bruxelles et aux levures sauvages.
  4. La dernière, mais non la moindre, est la fermentation mixte, dans laquelle sont mélangées des bières de fermentations haute et spontanée, combinées soit à des ferments lactiques ou à des levures sauvages.

Créativité et innovation

De nouvelles brasseries viennent régulièrement augmenter le nombre des maisons traditionnelles existantes. Le plaisir de l’expérimentation les caractérise, ainsi que la volonté de brasser un produit autre qu’une simple « nouvelle » double ou triple. Elles font évoluer en particulier les composantes acidulées et amères. Ces développements impliquent principalement l’utilisation de nouvelles matières premières, comme des variétés rares de houblon, le vieillissement en fût de chêne et des ingrédients atypiques (par ex. les fleurs de sureau, le myrte, la rhubarbe, les prunes, le café, le gingembre, le yuzu ou le sel marin). Les nouvelles brasseries s’efforcent de rafraîchir les styles existants ; voire même, elles leur font la nique.

Clairvoyance, responsabilité et promotion

La plupart des brasseries sont affiliées à l’Association des Brasseurs Belges, qui joue aussi un rôle en matière de responsabilité sociale. Depuis 1992, l’Association fait campagne avec le slogan : « une bière brassée avec savoir se déguste avec sagesse », pour sensibiliser le public à la consommation d’alcool. Les brasseries sont également engagées dans le combat contre l’abus d’alcool et soutiennent la campagne de promotion du conducteur désigné, Bob, pour lutter contre l’alcool au volant.

L’Association a récemment lancé une nouvelle campagne : « Fiers de nos bières », qui a pour objectif de promouvoir tous les aspects de la culture brassicole belge, qui figure sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il ressort de cette campagne que la bière belge réunit les Flamands, les Wallons et les Bruxellois. En cela, la culture de la bière est une expression authentique de la fierté de la Belgique.

Blanche De Namur

Bière Blanche | 4,5% | 25 cl

€ 2,19

Rodenbach Grand Cru

Bière Sour | 6,0% | 33 cl

€ 3,09

Chimay Bleue

Bière Quadruple | 9,0% | 33 cl

€ 2,89
Revient vite !

Westmalle Tripel

Bière Triple | 9,5% | 33 cl

€ 2,59

Brugse Zot Dubbel

Bière Double | 7,5% | 33 cl

€ 2,65

Brussels Beer Project Dark Sister

IPA | 6,7% | 33 cl

€ 2,99
Revient vite !

Orval

Bière Blonde | 6,2% | 33 cl

€ 2,59

Malheur 12

Bière Quadruple | 11,5% | 33 cl

€ 3,19
Revient vite !

 VOUS AIMEREZ AUSSI :

 

Les tendances pour 2018
Bières trappistes et bières d’abbaye
Voir tous les articles